Escalade sous FeldenKrais

Le 04.05.2017, par PascalD


De suite, on rentre dans le vif du sujet, en grimpant, recherche du mouvement, position tronc/bassin/pieds, analyse de sa propre méthode de grimpe.

Puis, petite visite surprise de Charlie, cousin lointain de Lucie qui n'était pas libre (et pas complète) ce soir-là. Pas très pudique le bonhomme, toutefois il nous a permis de mieux comprendre qui on est dedans de nous. Libre discussion qui s'articule autour du sacrum et de la colonne puis se déhanche vers les lombaires, les dorsales.

La partie d'osselets terminée, sur les tapis, voyage au centre de soi-même. Certains ont une horloge dans le ventre, ce soir-là, nous l'avions tous sous les fesses. Couchés à plat dos, micromouvements entre 6h et 12h, 3h et 9h, et on égraine les heures du cadran aussi vite que les minutes passent. Divers exercices suivent pour prendre conscience de la chaine de mobilité de mouvements simples. Variation de ces exercices en forçant la respiration, la sortie du ventre, en explorant les combinaisons dans tous les sens. Dingue comme un exercice physique peut devenir mental !

On planche ensuite sur les muscles de la ceinture abdominale (Grands droits / Oblique / Transverse). Exercice à l'appui, sur ballon, travaille de ces fameux Transverse oubliés à tort en combinant la musculation du plateau pelvien.

Une fois théorie et exercices au sol achevés, retour au mur pour reprendre quelques traversées en appliquant la notion de mouvement mini, d'économie.

Tiens ??!! On grimpe déjà plus pareil...va falloir continuer  l'intro-exploration.

L'aventure intérieure ne fait que commencer !


 

Recherche :